Chapitre 2 : La princesse Blanche

Sur un autre monde où l’on voyait la Terre au côté de la Lune, dans un petit royaume nommé Fanélia, la joyeuse effervescence atteignait son paroxysme. Les rues, les places ainsi que le palais à la magnifique toiture bleue étaient parés de guirlandes et d’étendards aux armoiries rouges de la famille Royale de Fanélia et de celles bleues ciel du royaume de Valentis.

Dans les couloirs du palais une jeune femme à l’allure singulière, un mélange d’humaine et de chat aux cheveux roses, se précipitait vers les appartements royaux. Elle ouvrit avec fracas les portes du salon du roi, un coup d’œil rapide lui apprit qu’il n’y était pas.

– Seigneeeuuuuuur Vaaaan ! Minauda-t-elle

Reconnaissant la voix de la jeune femme entre toute, le roi leva le nez de ses dossiers et s’exclama:

– Je suis dans mon bureau Merle !

La jeune fille pénétra sans plus de cérémonie dans le bureau de son roi et vint se frotter à lui en ronronnant. Puis le fixa de ses yeux bleus tendrement. Il était loin le jeune garçon de 15 ans venant d’accéder au trône… Il avait grandi, sa musculature s’était étoffée sans être trop imposante. Et son visage ! Il était beau comme un dieu ! Avec ses traits fins et bien dessinés, ses cheveux de jais toujours en bataille, ses yeux d’un rouge grenat tirant sur le marron et sa bouche finement ourlée. Il faisait tourner plus d’une tête … Et si elle ne le considérait pas comme son frère, elle n’aurait certainement pas su résister au charme sauvage du jeune homme. La voix de Van la fit sortir de sa rêvasserie.

– Eh bien Merle ! Qu’est ce qui me vaut tant d’affection de ta part ?

– Je sais que bientôt tu auras bien moins de temps à me consacrer, alors j’en profite ! dit-elle malicieusement en battant des cils.

– C’est vraiment tout ce que tu voulais, où bien y a-t-il autre chose ?

– Ce n’est pas drôle, je ne peux jamais rien te cacher ! En fait j’étais venue pour t’annoncer que les vaisseaux de Valentis sont aux frontières du royaume, ils seront à Fanélia dans deux jours.

– Déjà ! Comme le temps passe vite ! Est-ce que tout est prêt ?

– Presque il ne reste plus que les appartements du roi et de la princesse à préparer, leurs effets personnels sont arrivés ce matin de bonne heure.

– Je compte sur toi pour que tout soit prêt en temps et en heure ma chère.

– Tu n’as pas d’inquiétude à avoir, t’ai-je déjà déçu ?

– Eh bien …. Dit-il sur le ton de la plaisanterie.

– Oh ça va, hein tu sais très bien ce que je veux dire !

Et elle sorti de la pièce en lui tirant la langue emportant avec elle le rire de son ami et frère.

Deux jours plus tard, ils se retrouvaient tous les deux, en habits de cérémonie, sur la grande place du palais regardant s’avancer le cortège de Valentis avec, à sa tête le roi Alacor, un homme trapu mais bien fait de sa personne donnant le bras à sa fille Ellorâ, une jeune femme de l’âge de Van, d’une extrême beauté avec sa peau diaphane, ses cheveux aussi noirs que ceux du jeune roi et ses yeux bleus turquoise d’une grande douceur. Quand ils arrivèrent à sa hauteur, Van fit une révérence devant le roi Alacor et un baisemain à la princesse Ellorâ.

– C’est un grand honneur et un grand plaisir pour moi de vous accueillir dans mon humble royaume de Fanélia Roi Alacor. Afin d’honorer l’engagement que vous et mes parents avez pris pour moi et votre fille, la princesse Ellorâ, il y a de cela 15 ans et ainsi sceller l’union de nos deux royaumes. Sachez que durant votre séjour, vous serez ici chez vous.

– Mon jeune ami, je suis heureux de vous retrouver et vous remercie de votre accueil, je vous confie ma fille sans inquiétude, je sais qu’elle sera heureuse ici.

Van s’avança vers la princesse et lui tendit son bras qu’elle accepta d’un doux sourire puis, il les invita à pénétrer dans le palais. Van se dit alors que si son cœur n’était pas déjà pris, il aurait certainement pu tomber amoureux de la jeune femme se tenant fièrement à son côté.

Alacor et Ellorâ
Le roi Alacor et la princesse Ellorâ

Illustration de Midori-Nor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s