Chapitre 5 : L’ange déchu

Quelques instants plus tard, ils atterrissaient sur le sol, la lumière s’estompa. Hitomi senti l’air frais du soir, une douce brise soufflait sur son visage, elle connaissait cette odeur, c’était l’odeur des champs et de la forêt entourant Fanélia … l’odeur de Van… Elle n’eut pas besoin de regarder le ciel pour savoir qu’elle était enfin de retour sur Gaïa. La voix de Folken la tira de sa rêvasserie.

– Tout le monde va bien ?

Amano et Yukari, trop abasourdis par ce qu’il venait de se passer n’entendirent même pas sa question. Ils regardaient Folken et ses ailes, complètement éberlués. Enfin Yukari repris quelque peu ses esprits et dit :

– Qui êtes-vous ? Pourquoi avez-vous des ailes, les anges ça n’existent pas ! Hitomi tu connais ce type ? Et puis d’abord on est où, je veux rentrer chez moi !

S’apercevant que son amie était complètement perdue, Hitomi la prit par les épaules et se campa en face d’elle.

– Ne t’inquiète pas Yukari ! Tout va bien. Folken est un ami.

C’est à ce moment qu’Amano, regardant le ciel, s’écriât :

– C’est quoi ça ? Je rêve, c’est bien la Terre que j’aperçois à côté de la Lune !

Suivant son regard Yukari retint un cri :

– Comment est-ce possible, Hitomi tu as vu ça ?

Hitomi rigola et, surpris, le couple la regarda droit dans les yeux.

– Tu n’as pas vraiment l’air étonnée par tout ça ! Dit Yukari.

– En effet Yu, je ne le suis pas! Écoutes, je sais où nous sommes, je suis déjà venue ici par le passé. Je n’ai pas été très honnête vis-à-vis de toi à propos d’une certaine personne… J’avais peur que tu me prennes pour une folle. Mais maintenant que vous êtes ici vous aussi, je vous dois bien la vérité.

– Continue, tu nous intéresse !

– Je suis déjà venue ici, il y a dix ans, cette planète s’appelle Gaïa et vous voyez la ville là-bas en contrebas ? C’est Fanélia, la ville où vit Van … Il est apparu devant moi un jour au collège et, je ne sais comment, une colonne de lumière comme celle qui nous a amené ici ce soir m’a emporté avec lui. Je me suis faite beaucoup d’amis ici… Puis il y a eu cette terrible guerre, dit-elle les yeux embués de larmes…

Folken posa une main sur l’épaule d’Hitomi.

– Hitomi, ce n’est pas la peine de remuer le passé, tout ceci est fini aujourd’hui. Si tes amis veulent savoir la suite, mon frère le leur racontera.

– Merci Folken! Murmura-t-elle avec un réel soulagement dans la voix.

Il lui répondit par un doux sourire.

– C’est le moins que je puisse faire, j’ai causé de grands tords dans cette histoire ; et quoi qu’on en dise, je serais toujours considéré à Fanélia comme le prince félon, celui qui a rejoint l’ennemi et détruit sa propre ville… Mais je suis ici pour me racheter de mes fautes passées. Mon temps ici-bas est compté. Je sentais qu’une menace guettait Gaïa, je ne peux pas te dire ce que c’est et d’où elle vient, mais je pense que ce sera plus terrible que celle de Dornkirk. Je crains qu’il ne faille réveiller une nouvelle fois Escaflowne, mais une simple énergiste de dragon ne suffira pas. Le dragon doit être complètement éveillé, pour cela il te faudra ceci.

Folken déploya ses ailes et décolla légèrement; une douce lumière bleutée apparut devant lui entre ses mains réunies en coupole. Quand la lumière se dissipa et que ses pieds touchèrent à nouveau le sol, Hitomi vit ce qu’il y avait dans ses mains.

– Une énergiste atlante ! Mais…

– Waooouuuh, je n’ai jamais vu une pierre pareille, comme elle est belle, et c’est quoi cet Esca machin truc ! L’interrompît Yukari.

– Yu, tais-toi, je t’expliquerai tout plus tard ! La gronda Hitomi.

Yukari marmonna de vagues excuses pendant qu’Hitomi poursuivait :

– Si Van ce sert de cette énergiste pour Escaflowne, n’est-ce pas encore plus dangereux pour lui ?

– Bien sûr que ça l’est, mais cette fois-ci son sang seul ne suffira pas à éveiller pleinement Escaflowne, et c’est pour cela que je t’ai ramené Je suis désolé Hitomi…. Mais il faudra aussi que tu fasses un pacte de sang avec le dragon.

– Quoi ??? Alors, ça signifie….

– Oui Hitomi, se sera aussi dangereux pour toi, tout ce que Van ressentira vis-à-vis d’Escaflowne t’atteindra aussi ; cependant n’étant pas son pilote ses blessures n’apparaitront pas sur toi, seule la douleur sera présente. J’aurai aimé qu’il en soit autrement.

– Ne t’inquiète pas Folken, je serais forte et je soutiendrai Van au mieux.

Folken pris Hitomi dans ses bras et l’enlaça.

– Je n’en doute pas, je dois partir maintenant. Van et Allen arriveront bientôt. N’oublie pas non plus que vos désirs et votre amour à toi et Van sont plus forts que tout. Je suis certain que vous sortirez vainqueurs de cette nouvelle bataille.

Folken se sépara d’Hitomi, une douce lumière l’enveloppa, elle diminua petit à petit et bientôt il n’y eu plus rien, seules quelques plumes d’un blanc immaculé, virevoltaient.

– Au revoir Folken, murmura Hitomi, regardant le ciel étoilé.

– Eh bien, tu parles d’une histoire ! C’est à peine croyable. S’exclama Yukari.

– En effet… Je me demande ce qui nous attend… Se questionna Amano.

Le couple se tourna de concert vers Hitomi

– Tu as intérêt à tout nous expliquer, ma cocotte et aussi nous dire comment on va bien pouvoir rentrer chez nous, il est hors de question que je reste ici si ça sent le roussit. L’interpella Yukari.

– Du calme Yukari, je vais commencer par le début de l’histoire, il y a dix ans… J’ai le temps de vous en raconter une partie en attendant l’arrivée de Van et Allen.

Hitomi commença son récit depuis le début, Amano et Yukari furent surpris quand elle leur dit qu’ils étaient présents le jour de sa rencontre avec Van, mais elle leur expliqua pourquoi ils ne pouvaient pas s’en souvenir. Puis elle reprit son histoire…Le jeune couple était de plus en plus fasciné et étonné par ce que leur racontait leur amie.

Folken lacour de fanel
Folken Lacour de Fanel

Illustration de Midori-Nor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s